Le Blog du Guide de la Carte Grise

Permis de conduire : la réforme transforme les facteurs en examinateurs

Publié 2016-03-07


Ils étaient 43 postiers en tout à avoir surveillé les candidats qui planchaient pour l’obtention du permis de conduire. Entre autre, employés de la poste, anciens policiers ou militaires sont devenus examinateurs. Mais comment cela est-il possible ? La loi Macron est à l’origine de cette réforme. Elle permet aux préfectures d’avoir recours à des agents publics ou contractuels pour faire passer les examens du permis de conduire. Il s’agit ainsi d’une action qui vise à réduire le délai d’attente.

Création de places d’examen

Le délégué interministériel à la sécurité routière explique lors d’un entretien au journal « Le Parisien » : « Ils sont prioritairement affectés dans les départements où les délais pour obtenir une place sont plus longs qu’ailleurs. Plus d’évaluateurs, c’est d’avantage de places d’examen pour les candidats ». En effet, 27 autres agents publics vont rejoindre l’Ile-de-France et 16 autres seront examinateurs dans le Vaucluse et dans les Bouches-du-Rhône. D’après ses estimations, 142 000 places d’examen vont être créées annuellement en engageant des « organismes privés de l’Etat ».

Permis de conduire en chiffres

D’après le Ministère de l’Intérieur, l’Hexagone recensait en tout 11 000 exploitants d’auto-école l’année dernière, avec 25 000 salariés confondant enseignants et personnels administratifs. Près de 1,6 millions de candidats passent l’examen pour l’obtention du permis de conduire mais seuls quelques 830 000 réussissent.